Transferts aéroport
Offres d'hôtels
  1. Fecha de llegada
  2. Fecha de salida
Alquiler de coches
Vols pas chers

Histoire de Paris

Premières étapes

L’histoire de Paris remonte autour de l’an 259 avant J-C, lorsque la petite tribu des Parisii fonda la ville sur la rive droite de la Seine. Ce premier peuple de pêcheurs tomba entre les mains des Romains qui fondèrent la ville de Lutèce en l’an 52 avant J-C.

Histoire de Paris
Panneau historique du métro de Paris

La ville ne prendra le nom de Paris qu’au IVème siècle. Durant cette époque, la légende raconte que la ville résista à l’invasion d’Attila grâce à l’intervention de Sainte Geneviève (la sainte patronne de la ville).  

Clovis, roi des Francs, décida de faire de Paris la capitale du pays en l’an 508.  Et c’est en l’an 987 que s’installa la dynastie capétienne jusqu’en 1328.

Paris gagna en importance tout au long du XIème siècle, grâce au commerce d’argent et à sa situation géographique qui croisait la route de nombreux pèlerins et commerçants.

Révoltes et rébellions

Au début du XIIème siècle, étudiants et maîtres se confrontèrent à l’autorité épiscopale et formèrent la corporation « universitas ». Louis IX octroya à Robert de Sorbon la fondation de « La Sorbonne ». Dès lors, Paris est devenue une ville universitaire.

Histoire de Paris, vue de Notre-Dame
Vue de Notre-Dame sur le Paris historique

Paris vécut trois révoltes au cours du XIVème siècle : la Rébellion des Commerçants de 1358 (menée par Etienne Marcel), la Révolte des Maillotins de 1382 (soulèvement des citoyens contre l’oppression fiscale) et la Révolte des Cabochiens de 1413 (également menée par les commerçants). Cette série de soulèvements est répertoriée dans la Guerre de Cent Ans.

Outre les conflits qui provoquèrent des milliers de morts, la capitale française était en 1328, la ville la plus peuplée d’Europe, jusqu’à ce que sa population se vit décimée par la Peste Noire. À la suite de la Guerre de Cent Ans, Paris fut dévastée et Jeanne d’Arc ne parvint pas à libérer la ville des Anglais et de ses alliés (les Bourguignons).

Malgré la présence de la Cour dans la Vallée de la Loire, la ville continua à s’étendre de manière décousue. Ce ne fut qu’en 1528, lorsque le roi François Ier établit sa résidence officielle à Paris, que la ville devint la plus grande d’Occident.

Le 24 août 1572 fut la date d’un événement tragique, plus connu sous le nom du Massacre de la Saint-Barthélemy – le massacre en masse des protestants (huguenots) organisé par les rois de France. Cet épisode tragique se perpétua pendant plusieurs mois dans d’autres villes.

Cette même année, Marguerite de Valois, la sœur du roi de France se maria avec Henri de Navarre (chef de la dynastie des huguenots), ce qui permit de réduire les conflits. Cependant, en 1588, les Français catholiques se confrontèrent au roi Henri III, jour que l’on nomma « Journée des barricades ». Le roi fut assassiné et Henri de Navarre s’empara du trône.

En 1648, l’appauvrissement général de la population amena le peuple à s’insurger contre le roi – ce fut le second « Jour des barricades ». Cet événement marqua le début de la « Fronde », une série de guerres civiles qui eurent lieu dans le pays entre 1648 et 1662. Quinze ans plus tard, le roi Louis XVI décida de transférer la Cour à Versailles.

Le déclin de la monarchie

Suite à la période de la « Fronde », la pauvreté se répandit aux quatre coins de la ville. Au même moment, le courant de pensée de l’époque correspondait à celui des Lumières, dont les principes fondamentaux se basaient sur la raison, l’égalité et la liberté.

La pauvreté combinée aux nouvelles idées véhiculées par le courant des Lumières – dont le mouvement a été initié par des philosophes et littéraires tels que Voltaire, Rousseau, Diderot ou Montesquieu – ont grandement favorisé le désir de promouvoir une égalité socio-économique. Ces circonstances menèrent le peuple français à faire la Révolution et entraînèrent le déclin de la monarchie de droit divin.

Le 14 juillet 1789, les Parisiens attaquèrent la Bastille, symbole de l’absolutisme monarchique, et ce fut le 3 septembre 1791 que la première Constitution fut promulguée dans l’histoire de France. Celle-ci ne conférait plus qu’au roi le pouvoir exécutif et le droit de véto contre les lois approuvées par l’Assemblée Législative.

Le 10 août 1792, après différents assauts, le peuple prit le Palais des Tuileries, et l’Assemblée Législative suspendit les fonctions constitutionnelles du roi. Le nouveau parlement abolit alors la monarchie et proclama la République. Suite à ces événements, une nouvelle Constitution conférant le pouvoir exécutif au Directoire fut promulguée le 17 août 1795.

Paris de Napoléon

La nouvelle Constitution connut une forte opposition de la part des groupes monarchiques et jacobins. Différentes révoltes ont éclaté à Paris, toutes réprimées par l’armée.

Cependant, le 9 novembre 1799, l’armée n’a pas réussi à réprimer la rébellion du général Napoléon Bonaparte, qui renversa le Directoire pour y établir un Consulat.

En 15 ans d’Empire napoléonien, Paris connut une époque de grande expansion : la place du Carrousel fut agrandie, deux arcs de triomphe furent érigés ainsi qu’une colonne, la bourse et d’autres marchés et abattoirs.

Les guerres napoléoniennes emportant avec elles l’Empire de Napoléon, prirent fin le 20 novembre 1815, après la défaite finale, durant la bataille de Waterloo et le Second Traité de Paris en 1815.

Expansion urbaine

Après la défaite de Napoléon, la France traversa une période difficile entraînant une instabilité politique forte, jusqu’au coup d’état de 1851 qui propulsa Napoléon III au pouvoir. Ce dernier encouragea fortement le développement urbain durant ses 17 années au gouvernement.

Avec l’arrivée de Napoléon III et l’élection du Baron Haussmann en tant que préfet de la ville, Paris connut de grands changements en termes de style architectural et de structure urbanistique : le centre fut reconstruit et ses enceintes furent détruites pour laisser place à un plus vaste territoire urbain.  

Le 28 janvier 1871, les troupes prussiennes assiégèrent Paris, et quelques années plus tard, la Troisième République fut proclamée. Avec le nouveau gouvernement au pouvoir, Paris connut une phase de développement économique qui permit d’encourager la construction de la Tour Eiffel en 1889, l'emblème de la ville connu dans le monde entier.

L’époque contemporaine

À partir du XXème siècle, de nombreux changements eurent lieu dans la capitale avec la reconstruction de différents quartiers de la ville détruits par les deux guerres mondiales.

Histoire du Paris actuel
La Défense, une facette du Paris actuel

Durant la Première Guerre Mondiale, la ville résista à de nombreux bombardements. En 1940, Paris occupée par les nazis souffrit différents dommages. Toutefois, le 25 août 1944, les Parisiens réussirent à libérer la capitale.

Pendant la guerre d’Algérie, Paris connut à nouveau beaucoup d’agitations avec de violentes manifestations contre la guerre et de nombreux attentats de l’OAS (Organisation Armée Secrète).

Paris a également été le théâtre de ce que l’on a nommé “Mai 68”, la série de grèves et de manifestations qui eurent lieu pendant les mois de mai et juin 1968. Ce fut la révolte étudiante majeure de l’histoire de France, et très certainement d’Europe occidentale.

L’un des derniers événements notables dans la capitale fut la révolte de mars 2006, lorsque les étudiants descendirent dans la rue pour protester contre la réforme du marché du travail.

En novembre 2015, Paris a été victime d’un tragique événement : celui des attaques terroristes dans la capitale et  sa banlieue, à Saint-Denis, où 137 personnes perdirent la vie et 415 autres furent blessées.